Touchés par la maladie de leur petite fille, Mélanie et François ont décidé de créer en 2015 l'association Melodonum afin de récolter des fonds  pour la recherche contre la mucoviscidose.

Réunir leur passion pour le tatouage et aider à combattre cette maladie a permis à des milliers de personnes de se rencontrer et de participer collectivement à cette idée philanthropique.

Organisateurs des conventions de Bourges et de Dammarie Les Lys, grâce aux dons des visiteurs et de la participation des tatoueurs, ils ont pu récolter plus de 40 000 euros redistribués aux associations
de lutte contre la mucoviscidose, notamment l’Association Grégory Lemarchal.

S’intéresser à la santé des enfants, c’est aussi s’intéresser à la santé des adultes de la prochaine génération,
l’enjeu consiste à conduire les enfants à la vie d’adulte dans les meilleures conditions possibles pour chacun.

Quels parents ne se sont pas sentis impuissants face à la maladie, surtout quand il s’agit des enfants ?

C’est pourtant la réalité de nombreux parents qui bataillent au quotidien et qui doivent faire face avec les moyens
dont ils disposent et avec les solutions apportées par la médecine actuelle.

Mais on ne peut pas toujours attendre de tous et de toutes, il s’agit aussi d’être actif, de participer chacun à son niveau,
en fonction de ses moyens et de ses capacités.


Le meilleur est gratuit, donner, que ce soit du temps ou de l’argent, permet de faire reculer les affections et les souffrances,
les petits ruisseaux font les grandes rivières.

L'Association Grégory Lemarchal a été créée en juin 2007 après le décès de l'artiste Grégory Lemarchal,
à 24 ans, des suites de la mucoviscidose.

Elle finance d'importants programmes de recherche pour sauver des vies, et apporte son aide aux patients
et à leur famille pour apaiser leur quotidien.

Elle informe le grand public sur la dure réalité de la mucoviscidose, maladie génétique grave la plus répandue
en France, et sensibilise sans relâche à la nécessité du don d'organes et du don de soi.


Tous les trois jours, un enfant naît atteint de la mucoviscidose, et près d’un Français sur trente en porte le gène anormal responsable et peuvent le transmettre sans le savoir à leur enfant.
La maladie touche principalement les voies respiratoires et le système digestif,  et évolue malheureusement
au fil des ans jusqu’au stade de l’insuffisance respiratoire terminale, responsable des décès.
Mais grâce aux progrès de la recherche et à une meilleure prise en charge des patients, l’espérance de vie augmente
.

Nous tenons à remercier ici, tous les participants, tatoués, tatoueurs, visiteurs, bénévoles, exposants, qui ont permis à ce que ces évènements festifs qui nous réunissent tous autour de la passion du tatouage, permettent de sensibiliser autour de cette maladie et participer à la faire reculer.

Merci et bravo, continuons !